Comment faire une céramique

Que de difficultés au départ pour maîtriser l’art du feu! La fabrication d’un side-car en céramique nécessite du temps puisque cinq étapes sont indispensables.


Travail de la terre

Dans un premier temps, nous réalisons des colombins d’argile qui seront la base de tout le travail. Ces colombins seront ensuite assemblés, chacun à sa place suivant sa taille.
Petits pour les détails,
Moyens pour les roues, les guidons, le phare, le garde-boue,
Grands pour les personnages, le réservoir, la selle, le moteur.
Pour la réalisation du side en lui-même la terre sera travaillée dans la masse.
L’assemblage final se fera à l’aide d’une “barbotine” qui liera les différents éléments entre eux.
Après un séchage naturel d’un mois, nécessaire pour l’évacuation de l’humidité, nous aborderons la deuxième étape.

Cuisson de la terre
Cette étape se déroulera suivant des règles bien
précises avec un cycle de température progressif à respecter.
La cuisson débute à 100°C puis la température est augmentée de 100°C toutes les heures avec un palier plus délicat à 500°C où l’augmentation de la température est moindre.
Ce palier, s’il n’est pas respecté, peut entraîner l’explosion des pièces.
La température maximale atteinte sera de 900°C. La cuisson terminée, les side-cars devront refroidir pendant une journée avant que puisse se réaliser la troisième étape.


La cuisson des broches

Bien faire attention que les pièces ne se touchent
pas afin d’éviter qu’elles se collent. Cuisson à 1200°

La décoration et l’émaillage.

Après avoir préparé un émail liquide dans un grand récipient, il suffira d’y tremper les pièces très méticuleusement afin d’éviter que ces dernières ne se collent dans le four (surtout pas une goutte d’émail sur le socle des sides!).

 

 

 

Émaillage au pistolet (à gauche) ou émaillage au pinceau (à droite)

Cuisson de l’émail
Les pièces sont à nouveau disposées dans le four sur des petits socles.
Les paliers de cuisson ne sont pas tout à fait les mêmes que ceux observés pour la cuisson de la terre.
Le stade le plus délicat se situant cette fois à environ 800°C (les risques sont les mêmes qu’à la 1e cuisson…) à 1100°C, la terre devient transparente.
Ce n’est qu’après le refroidissement total du four et de son contenu, que nous saurons si toutes les pièces sont intactes.


Nous espérons ainsi répondre à vous qui nous avez questionnés ou écrit pour savoir comment ont été réalisés les side-cars que vous aviez pu voir dans les différentes manifestations où nous les avions exposés.

Certains nous ont déjà passé des commandes mais, compte tenu de la difficulté de la fabrication, il ne faudra pas être trop pressé.

N’hésitez pas à nous contacter pour des créations personnalisées…